Page:De Charrière - Bien-né. Nouvelles et anecdotes. Apologie de la flatterie.djvu/24

Cette page a été validée par deux contributeurs.
15

à ſe fixer ſur les objets dont il faut que tu t’occupes, & d’accoutumer les yeux de ton peuple à te voir avec moins de ſurpriſe que de plaiſir. Et ou veux-tu que j’aille pour cela, dit le Roi ? Entre, dit la Sageſſe, entre quelquefois ſans ſuite dans les cabanes de tes cultivateurs, dans les hôpitaux, & même dans les priſons ; montre toi ſur les chantiers & au milieu des exercices des troupes dans les villes de guerre, & ſur-tout moque toi ouvertement des exagérations avec leſquelles on voudroit peindre des actions ſi ſimples, des vertus qui te coûteront ſi peu. Le Roi obéit, & peu-à-peu il ſembla que la Sageſſe elle-même fut ſur le trône. Les finances ſe rétablirent : la Nation fut plus floriſſante & plus reſpectée que jamais, & Bien-né fut auſſi heureux qu’un Roi peut l’être.


De Charrière - Bien-né. Nouvelles et anecdotes. Apologie de la flatterie (page 24 crop).jpg