Page:Daudet - La Belle-Nivernaise, 1886.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Sur le midi, la dernière charrette fut chargée, le bateau vidé.

On ne pouvait prendre le remorqueur que le lendemain, et François passa toute la journée caché dans l’entrepont, radoubant le bordage, poursuivi par cette phrase qui, depuis trois jours, lui bourdonnait aux oreilles :


Image 12 - Chapitre II


— Reporte-le chez le commissaire.

Ah ! ce commissaire !

Il n’était pas moins redouté dans la cabine de la Belle-Nivernaise que dans la maison de Guignol.

Il était devenu une espèce de croquemitaine dont la mère Louveau abusait pour faire taire Clara.

Toutes les fois qu’elle prononçait ce nom redouté, le