Page:Dancourt - À Mr. J. J. Rousseau, 1759.djvu/185

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


n’a pas même l’autorité de les faire exécuter, qu’elle fera la conduite des Chicanneurs.

Delà ces Disputes qui vont quelquefois jusqu’à l’effuſion du ſang. Ces embarras inſurmontables qui ruinent les Entrepreneurs & qui ſervent encore de prétexte à ſa mauvaiſe foi, puiſqu’il en eſt ſouvent l’Auteur ; delà cette pareſſe des Comédiens qui les ſoustrait à l’étude & fait fuir le Public ennuié de voir toujours repréſenter la même choſe ; delà la miſere qui réduit quelques Comédiens mépriſables à emploier pour vivre, toutes les reſſources que la baſſeſſe de leurs ſentimens leur ſuggere. Delà enfin les dégoûts qui prennent à ceux qui penſent mieux, & qui quittent un métier dont de tels aſſociés anéantiſſent tous les agrémens, ou les obligent de chercher dans le païs étranger à emploier leurs talens plus honorablement & plus tranquilement que dans leur Patrie.

Rien de plus aiſé que de remedier à tous ces abus, le moien eſt de regler pour jamais un Repertoire général tel que celui dont j’ai fait un modèle dans mon Mémoire, ce Repertoire général eſt diviſé par colomnes avec ces titres 1. noms des Perſonnages de la Piéce, 2. qualité des rôles, 3. noms des Acteurs qui doivent les repréſenter, 4. noms des Acteurs qui les doivent repréſenter en cas de néceſſité. Vous liſez donc ainſi ſur une même ligne par exemple : Harpagon, rôle à Manteau, M. Duchemin, en cas de beſoin M. de la Torilliere ; ainſi des autres, chaque rôle