Ouvrir le menu principal

Page:Dallet - Histoire de l'Église de Corée, volume 2.djvu/134

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec un corps faible et maladif, mené une vie laborieuse et fort occupée ; mais ici je pense être parvenu au superlatif et au nec plus ultra du travail. Vous pensez bien qu’avec une vie si pénible nous ne craignons guère le coup de sabre qui doit la terminer. Malgré tout cela, je me porte assez bien ; ce pays sec et froid convient à mon tempérament.

« Une grande consolation pour moi, c’est de penser que je célèbre chaque matin la première messe qui se dise ce jour-là dans l’univers[1], et que je porte ainsi aux âmes du purgatoire la bonne nouvelle des grâces et rafraîchissements qu’elles vont recevoir dans ce jour. Ab ortu enim solis usque ad occasum, magnum est nomen meum in gentibus ; et in omni loco sacrificatur et offertur nomini meo oblatio munda. »

Les deux compagnons de Mgr Imbert rivalisaient de zèle avec leur évêque, et avaient à supporter les mêmes fatigues. Mais ce qui pour les missionnaires était infiniment plus pénible que les travaux et les privations, c’était le danger continuel que l’état de persécution faisait courir à la foi de leurs néophytes. L’hostilité des ennemis de la religion, bien que contenue par la bonne volonté personnelle du premier régent, se manifestait par de fréquentes vexations, et il ne se passait pas de mois que l’on n’apprît l’arrestation de quelques chrétiens dans divers villages.

Le jour même du vendredi saint 1838, cinq femmes qui s’étaient réunies pour prier furent saisies par les satellites, dans un des faubourgs de la capitale. C’étaient de pauvres veuves qui vivaient du travail de leurs mains. L’une eut le malheur d’apostasier et fut renvoyée de suite. Les quatre autres furent mises en prison, et pendant plus d’un mois eurent à souffrir, à plusieurs reprises, de cruelles tortures. Le mandarin, ne pouvant venir à bout de leur arracher une parole d’apostasie, les prit par ruse, et, leur ayant fait prononcer quelques mots ambigus, se hâta de les faire élargir pour s’en débarrasser ; mais les satellites avaient pillé et détruit leurs pauvres chaumières, et elles furent réduites à la mendicité.

  1. Ceci s’explique par la position géographique de la Corée. Ce royaume, étant situé à l’extrémité la plus orientale de notre continent, voit le soleil se lever environ huit heures vingt minutes plutôt que nous ne le voyons en France. Ainsi, lorsqu’il est ici pour nous huit heures du soir, pour les missionnaires de Corée il est plus de quatre heures du matin du jour suivant, et ils sont déjà à l’autel célébrant les saints mystères. Depuis que nos confrères ont repris, au nom de Jésus-Christ, possession des îles du Japon, c’est à eux qu’a passé le privilège de dire chaque jour la première messe du monde entier.