Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/409

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’inconvenient d’en donner souvent aux plus considerés, qui ayent pourtant bien répondu, & qui soient capables par leur exemple d’inciter les autres à se rendre assidus aux Catechismes.

22. Ne rire jamais avec les enfans, ni leur donner trop de familiarité : & ne les pas tenir aussi en contrainte par une gravité excessive, & une austerité indiscrete. Il peut méme de tems en tems, lors qu’il craint qu’on ne s’ennuye, dire quelque petit mot divertissant pour éveiller leur attention.

23. Eviter certains Defauts considerables : comme sont 1. certaines postures & gestes messeans, plus dignes d’un acteur que d’un Ministre de Jesus-Christ. 2. une façon d’instruire molle & languissante, qui dégoûte, & endort les enfans, au lieu qu’il faut les échauffer par un discours animé, & un air de devotion qui s’exhale de la contenance, & de la voix, qui doit presque toujours être d’un ton de conversation & familier. 3. certaines incivilités, comme de porter la main à la barbe, au nez sans necessité, se joüer des mains, de sa ceinture, de son mouchoir, surplis, ou livre : d’envisager fixément les personnes sur tout les filles & femmes. 4. éviter aussi avec soin d’user de quelques termes, qui choquent la modestie, & qui peuvent laisser de mauvaises pensées dans l’esprit ; principalement lors qu’il traite du Mystère de l’Incarnation du fils de Dieu, & aussi quand il explique le sixième & neuvième Commandement, où il suffira de dire que toutes pensées, paroles, & gestes deshonnétes, ausquels on a donné consen-