Page:Curwood - Kazan, trad. Gruyer et Postif.djvu/224

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fort et aussi féroce que l’Enfer… L’idée que je rumine vaut toute une cargaison de fourrures ! Oui, oui, c’est un riche filon qui bientôt remplira mes poches de poussière d’or. J’ai déjà fait cela, et nous le referons ici. Par la grâce de Dieu ! Voilà enfin un riche atout dans mon jeu !