Page:Courteline - Bourbouroche. L'article 330. Lidoire. Les balances. Gros chagrins. Les Boulingrin. La conversion d'Alceste - 1893.djvu/112

Cette page n’a pas encore été corrigée


Je vais vous mettre hors, des deux mains que voici!


Philinte

Oh!


Alceste

Quoi! le plat rimeur d'un stupide poème...


Oronte

Si stupide soit-il, il l'est moins que vous-même.


Philinte

Eh! là!


Oronte

Dois-je souffrir que cet âne bâté...


Alceste

Parbleu! mon cas est neuf et vaut d'être conté.
On me lit un premier sonnet; je le condamne.
Le poète entre en rage et je suis traité d'âne.
Il m'en lit un second; j'y donne mon bravo.
L'auteur entre en fureur: je suis âne à nouveau!
Donc âne si je blâme, âne encor si j'encense!
Je voudrais pourtant bien qu'on me donnât licence
De trouver qu'un sonnet est bon ou ne l'est pas,
Sans être ânifié dans chacun des deux cas!


Oronte

Mes vers sont bons au point que, si je ne me leurre,
Vous les avez trouvés merveilleux, tout à l'heure.


Alceste