Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/183

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
177

passe à soi-même. Encore faut-il ne pas vivre dedans et pouvoir le déposer fréquemment. À la longue il meurtrit les épaules et les flancs. On l’aime rapide et passager. Enfin la discipline doit être totale : cela signifie que l’abdication de l’individu ne peut pas être consentie à moitié. Dès qu’il en est ainsi, une collaboration s’établit entre sa propre volonté et celle de qui lui commande. Un élément de fatigue s’introduit immédiatement dans ce duo et l’effet cherché ne peut plus s’obtenir. Les essais de discipline gymnastique que je raconte participaient bien du quadruple conditionnel énoncé ; ils étaient absolument volontaires, très nouveaux pour moi ; ils ne duraient pas plus d’une heure et, pendant cette heure, l’abdication était complète en moi. Alors j’ai tenté ce qu’on appelle en mathématique la preuve par l’inverse. À la séance suivante, j’ai renvoyé le professeur ; je suis demeuré seul dans le gymnase avec un papier sur lequel il avait écrit les exercices à exécuter dans l’ordre voulu ; je me suis mis à la besogne. Au bout d’une heure j’étais fourbu.