Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/155

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
149

règle et toute la cité s’efforçait à imiter l’attitude fameuse des sénateurs assis, immobiles, dans leurs chaises curules en face des barbares envahisseurs. Un historien a pu très justement écrire que la première moitié du xviie siècle en France se distingua par « la formation de l’unité morale, le culte de la volonté, la religion du devoir, l’affectation de l’héroïsme dans la conduite et du purisme dans le langage ». Cela est exact, et combien cette attitude de la France, alors modèle des nations occidentales, influa sur l’Europe !… Ainsi, on pourrait suivre, à travers les âges, l’application constante d’un procédé que les habitants du Céleste-Empire ont pu peut-être ridiculiser quelquefois en l’appliquant à des enfantillages, mais qui, d’une façon générale, est foncièrement humain et porte même l’empreinte évidente de la civilisation.

Que si nous passons maintenant aux faits individuels inspirés par le sentiment de la force virile, une série ininterrompue de figures et d’anecdotes se présente montrant l’homme