Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



II

KADÔP ET KADŒK

[1]


Voici l'histoire de deux époux. Cet homme et cette femme avaient beaucoup d'or et d'argent. Ils eurent deux fils. L'aîné se nommait Kadôp, le cadet Kadœk. Leurs parents moururent. Le cadet alla enterrer son père ; pendant ce temps, l'aîné resta à la maison, prit tout l'or et l'argent que leurs parents avaient laissé et le cacha. Quand le cadet revint de l'enterrement il dit à son frère : l'or et l'argent qu'ont laissé nos parents où l'as-tu mis que je ne le vois pas, ô mon frère aîné ?

L'aîné répondit : Je ne sais pas. Le cadet ne lui en dit pas davantage. L'aîné alors dit au cadet : Maintenant nos parents sont morts et nous ont laissé cette maison ; moi, j'ai une femme, tandis que tu es garçon, il te faut m'abandonner la maison. Voilà ce que dit l'aîné au cadet. Il lui donna un chien et un chat et un morceau de rizière en friche. Quant aux buffles et aux belles rizières, il ne lui en donna pas.

  1. Voir Contes et Légendes annamites, 7l-68. (Le premier chiffre indique le numéro du conte dans les Excursions et Reconnaissances, le second dans le tirage à part.)