Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/31

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dernière née d’ôter du doigt la bague et de la leur faire voir. Les deux sœurs la regardèrent et, feignant une lutte, elles firent semblant de la laisser échapper de leurs mains et la bague tomba dans la mer.

Les deux sœurs s’écrièrent : C’en est fait de nous ! Ta bague est tombée dans la mer, ô dernière née ! Elle nous a échappé des mains et elle est tombée. La princesse jeta un regard et vit briller la bague dans la mer, elle se jeta dans l’eau pour l’attraper. Pourquoi se jeta-t-elle dans la mer ? C’était parce qu’elle avait peur que Noix de Coco ne lui fît des reproches. Ses sœurs cachèrent l’événement et n’en dirent rien à Noix de Coco.

Quand on fut arrivé au milieu de la mer les deux sœurs dirent à Noix de Coco : Notre sœur est tombée dans la mer. Elles lui dirent mensongèrement : Notre sœur a laissé tomber sa bague dans la mer, elle a eu peur que vous ne lui fissiez des reproches, c’est pourquoi elle s’est précipitée dans la mer à la poursuite de la bague. Cette bague, la sœur aînée et la cadette l’avaient jetée dans la mer, et maintenant elles disaient à Noix de Coco que c’était leur sœur qui l’avait laissée tomber.

Noix de Coco était venu à l’endroit où se trouvait la natte où était assise sa femme, il ne vit qu’une étoffe dont elle s’enveloppait et qu’elle avait laissée sur la natte, un mouchoir de bétel roulé, mais il ne vit pas la princesse. Il se mit alors à pleurer, il ne mangea plus de riz, ne but plus d’eau, et ne faisait que pleurer. Noix de Coco ordonna aux pilotes de virer de bord et de revenir à la maison. Quand aux deux sœurs, d’un côté elles étaient tristes parce qu’elles regrettaient leur sœur, de l’autre côté elles étaient encore amoureuses de Noix de Coco.

Le navire arriva à la maison et Noix de Coco alla annoncer à la reine que, il ne savait comment, la princesse avait laissé