Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/25

Cette page a été validée par deux contributeurs.


jusqu’à cent charrettes, on les amena et l’on chargea ainsi tout ce bois. Dans tout le pays, grands et petits, garçons et filles, tous vantaient Noix de Coco disant : Il n’a ni mains ni pieds, comment coupe-t-il les perches, comment coupe-t-il les lianes, comment a-t-il cet art surnaturel ? Et les gens vantaient Noix de Coco disant : Il a un art surnaturel, c’est pourquoi il coupe cette quantité de lianes et de perches comme cela. Les lianes et les perches que les gens avaient apportées remplissaient la cour et l’aire, et quiconque passait devant la cour du roi et voyait apporter ces lianes louait uniquement Noix de Coco.

Noix de Coco garda les buffles du roi environ quinze jours, ensuite il alla à la maison de sa mère et lui dit d’aller demander[1] pour lui la dernière fille du roi. Sa mère n’osait pas aller faire cette demande. Elle lui dit : Tu n’as pas de mains, tu n’as pas de pieds non plus, en fait de beauté tu es fort laid, et tu me dis d’aller demander pour toi la dernière fille du roi, je n’ose pas y aller. Mais Noix de Coco ne l’écoutait pas et continuellement pressait sa mère d’aller demander pour lui la dernière fille du roi. La mère ne voulait pas y aller, mais Noix de Coco lui dit : Mère, allez parler au roi, il n’en arrivera rien, je vous en réponds. La mère consentit à aller faire la demande pour lui.

Quand la mère de Noix de Coco arriva à la grande porte du roi les chiens aboyèrent. Les serviteurs de gauche et de droite crièrent : Qui vient là pour que les chiens aboient ? Elle répondit : C’est moi. Les serviteurs de gauche et de droite lui demandèrent : Que venez-vous faire ici ? Elle répondit : Je viens pour une affaire que j’ai. Les serviteurs lui demandèrent : Quelle

  1. Le Tjame emploie pour exprimer la demande le mot pwœtj (dire). L’Annamite dit également di nói (aller parler) pour un des rites du mariage. Mais on retrouve le mot tjame employé quand il s’agit par exemple d’aller demander les buffles du roi.