Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/106

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XIII

PRÉDESTINATION


Un homme était à labourer sa rizière quand un astrologue passa dans le chemin. L'astrologue lui dit : C'est en vain que tu laboures, tu ne mangeras pas le riz. L'homme lui demanda pourquoi ? L'astrologue répondit : De tes années et de tes mois il ne te reste qu'un mois de vie, c'est en vain que tu laboures. L'homme dit : En est-il vraiment ainsi, Seigneur ? Certainement, répondit l'astrologue.

L'homme alors détela ses buffles et revint chez lui. Il dit à sa mère : Aujourd'hui je viens vous dire que je ne labourerai plus. Sa mère lui demanda : Pourquoi dis-tu cela ? Qu'est-il arrivé ? L'homme répondit : J'étais à labourer quand un astrologue est passé dans le chemin et m'a dit : Pourquoi laboures-tu ? De tes années et de tes mois il ne te reste qu'un mois de vie. Pourquoi aurais-je continué ? Maintenant je viens vous avertir et vous demander à aller mourir par les chemins et les forêts, car si je mourais à la maison, cela vous attristerait trop ; donnez-moi de l'argent et du riz pour manger en attendant la mort.