Page:Chivot et Duru, Les Braconniers.djvu/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE DEUXIÈME

A Argelès chez Carmagnasse. — Le théâtre représente la boutique d’un barbier sous Louis XVI. — Au fond, un large vitrage avec la porte d’entrée. — Portes latérales. — Au premier plan à droite, un petit comptoir. — À gauche, un lavabo, meubles et ustensiles de perruquier.



Scène PREMIÈRE

CARMAGNASSE, Clients, Clientes, Plusieurs Garçons Perruquiers.


Au lever du rideau, Carmagnasse et ses garçons rasent et coiffent plusieurs personnes. — D’autres clients attendent leur tour.

INTRODUCTION.

CARMAGNASSE.
––––––C’est moi qui suis Carmagnasse,
––––––Un barbier de grande race !
––––––Voilà, voilà, Carmagnasse,
––––––Voilà, voilà, le grand barbier.

CHŒUR DES GARÇONS BARBIERS
––––––Nous sommes, messieurs et mesdames,
––––––Vos petits perruquiers chéris,
––––––Et si nous coiffons bien les femmes,
––––––Nous coiffons bien mieux les maris.