Ouvrir le menu principal

Page:Chivot et Duru, Les Braconniers.djvu/37

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LASTÉCOUÈRES.

Je vais revenir… Si vous découvrez quelque chose, vous me préviendrez…


ÉLÉONORE.

Oui, papa.


LASTÉCOUÈRES, aux gardes qui l’accompagnent.

Allons, vous, idiots, suivez-moi !


BIBÈS, qui se trouve sur son passage.

La charité, âme charitable.


LASTÉCOUÈRES, le repoussant.

Va te promener, animal !

Il sort.


BIBÈS.

Merci, âme charitable !


Scène X

ÉLÉONORE, BIBÈS, puis GABASTOU.



BIBÈS.

« Va te promener, animal !… » Il n’est pas généreux M. votre papa.


ÉLÉONORE.

Oh ! non… mais en revanche, il est bien embêtant… et il me trouve apathique ! moi !… pour courir après Rastamagnac, c’est possible !


BIBÈS, clignant de l’œil.

Pardié ! à votre âge… tourné comme vous êtes… vous avez bien autre chose à faire.


ÉLÉONORE, vivement.

N’est-ce pas ?… Il me comprend, ce vieux bancal !… il me