Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/115

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

soldats-bourgeois ; (car l’aristocrate ne dit jamais soldat-citoyen) eh bien ! ces soldats-bourgeois, qu’on ne tourne en ridicule qu’en secret ou de loin, ils ont su vous faire connoître leurs droits, ils sauront encore vous les faire respecter.

MINORITÉ. Voyez épreuve par assis & levé.

MODE : dans l’ancien régime, où l’on ne s’occupoit que de superfluités, c’étoit la mode, & les modes françoises étoient les modes de l’univers. On en raffoloit même à Vienne, à Berlin, à Madrid, à Naples, à Turin sur-tout, &c., &c. Aujourd’hui que nous avons brisé les pompons, & que sur les pots à rouge on lit végétal national, au lieu de la mode nous disons le mode, un mode de gouvernement, fixer un mode pour la perception de tel impôt, &c. Mode alors signifie systême, méthode ; il pourra prendre ici, mais on désespere de l’exporter, parce que Vienne qui veut la mode, ne se soucie point du mode ; que les princes Allemands ont tellement en horreur le mode françois, qu’ils ont formé différens cordons pour en empêcher l’introduction dans leurs pays ; qu’à Madrid l’inquisition a juré de le brûler ; qu’à Naples on prie Saint-Janvier de le conjurer, & qu’à Turin on s’est promis de le jetter par les fenêtres. À Londres seulement il est bien venu, & s’il parvient à Philadelphie, les modistes seront Cincinnatus.

MOTION : mot encore emprunté de l’Anglois. Il signifie une proposition faite