Page:Carnet de guerre n° 3 d'Alexandre Poutrain.pdf/56

Cette page a été validée par deux contributeurs.


au bas de chaque trumeau des vitraux de notre l’église.

Ils préparent également les emplacements de mine dans toutes les caves, dans les fondations de toutes les constructions, aux arceaux des ponts, à tous les carrefours des rues.

À un mètre de notre puits, ils creusent un carré, à dimension requise pour y travailler à l’aise, jusqu’à trois mètres soixante quinze. À cette profondeur, ils creusent aux coins du côté du puits deux niches pour les mines. Et ils disposent dans le fond huit petits sacs remplis de terre.

Ils font ce même travail à tous les puits.


J’ai omis de signaler qu’au cours du mois de Décembre les allemands ont fait tomber les cloches et les ont expédiées en Allemagne.


Le quinze au soir, le commandant m’envoie chercher.

Dès mon arrivée, il prend sur le bureau