Page:Carnet de guerre n° 3 d'Alexandre Poutrain.pdf/42

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Moyenneville une dizaine d’habitants ; les allemands nous les amènent pour renforcer notre communauté.

Ils évacuent à l’arrière tous les habitants de Fontaine, à l’exception de quatorze femmes qui restent pour travailler, et d’un vieillard de soixante quinze ans, un ouvrier, auquel ils délèguent les fonctions de maire.


Le Comité Hispano a cessé depuis longtemps, les envois de denrées à Quéant. Mr Loth commence à avoir de la place dans ses magasins. Il me demande de lui reconduire ces sacs que j’ai en excédent. Au début de Février, il évaluait à cinquante wagons la quantité de ravitaillement qu’il aurait à réexpédier à Valenciennes, le cas échéant.

Michel et moi reprenons donc cette route de Quéant. Nous voyons