Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/98

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tombaient qu’à intervalles espacés. Je montre mon laissez-passer et je pars malgré les protestations du soldat.

Mercatel désert, pas un habitant, pas un soldat dans les rues. Depuis ma dernière visite, quelques nouvelles maisons ont été ébranlées, trois sont écroulées.

Je me rends au presbytère, toutes les portes sont ouvertes, pour permettre aux vitres de vibrer avec plus de chance de ne pas se briser.

La descente de cave toute béante m’indique que c’est là que je trouverai Mr le Curé.

Dans la cave un passage est ouvert au milieu de la paroi latérale gauche. Il reçoit une faible clarté de la voute. Dans le fond en contrebas, j’aperçois une faible lumière. Je trouve Mr le Curé en compagnie de quelques