Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/282

Cette page a été validée par deux contributeurs.


de la route une voie ferrée. Cette voie part d’un talus à droite, perpendiculaire à la route. Les allemands ont construit une casemate dans ce talus ; ils y remisent un tres gros canon ; ils le font avancer jusqu’au milieu des arbres pour tirer.

Quand je raconte cette installation à Mr Loth, il me dit : « Ici, les allemands ont installé une voie de la gare, à la propriété de Mme De Besnos. Cette voie aboutit dans le bosquet au bout du parc. Les allemands disent qu’ils vont amener une grosse pièce d’artillerie pour anéantir la ville d’Albert. » (40 kilomètres).

À suivre… un 3ème cahier