Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/276

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Dans le courant de l’apres-midi, le commandant fait publier que toutes les personnes désignées pour partir, doivent se rendre à la gare ⁁le lendemain à neuf heures. Elles sont autorisées à prendre les colis qu’elles peuvent emporter à la main.

Michel reste de garde à la maison ; nous partons tous en groupe.

Avant de sortir de la ferme, il me vient à la pensée de dire : « Mes enfants retournez-vous, regardez bien la maison, c’est peut-être la dernière fois que vous la voyez. »

À la gare, nous trouvons également des habitants des villages voisins.

Le train comporte des wagons de troisième classe et des wagons à bestiaux.

À l’appel de leur nom, les évacués sont dirigés vers les wagons.

Rose et les enfants se trouvent dans un wagon à bestiaux, muni sur