Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/269

Cette page a été validée par deux contributeurs.


semaines, un général est installé chez Mme Burgeat, la femme du notaire.

Les soldats annoncent l’arrivée d’un deuxième général.

Deux officiers viennent trouver notre sœur Marie (Mme Losties). Tres gentiment, ils demandent à visiter la maison. Sans attendre la réponse, ils parcourent tous les appartements. « Madame, nous avons le regret de vous informer que nous avons besoin de votre maison pour loger un général. Les deux officiers qui sont ici vont partir ; mais ne craignez rien, nous ne vous mettrons pas dans la rue. Nous allons mettre le maire en demeure de vous procurer un logement. Nous constatons que vous avez un beau mobilier, transportez dans la chambre du fond les meubles qui ont le plus de valeur, les objets auxquels vous tenez le plus. Vous fermerez la porte et garderez la clef. De cette façon