Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/230

Cette page a été validée par deux contributeurs.


c’est uniquement dans l’interet de vos concitoyens, qu’il vous demande votre adhésion, et vous vous rendrez à l’évidence. »

Le soir le commandant est venu me délivrer, en me disant d’un ton tres calme : « Nous reviendrons sur cette question dans quelques jours. »

Il n’y revint jamais.

Évidemment le commandant s’était mis dans une impasse, dont ce camarade l’a tiré.


Un jour, le commandant me dit : « Je ne vais pas vous mettre en prison pour obtenir votre signature ; mais je vais arrêter les Messieurs Sauvage, Dumont, Lesage, (il me cite une dizaine de personnes) et chaque jour, vous aurez la visite de la Madame Dumont, la Madame… qui viendront vous dire : « Nous ne voulons pas que notre mari meurt en prison pour une question d’argent » ; toutes les Communes ont donné leur