Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/2

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Nous sommes ⁁en Novembre 1914.

La grand’porte de l’établissement Vanneuville, sur la Place, est toujours fermée, elle est abritée contre les intempéries.

Les allemands y apposent une affiche en grands caractères.

Ils nous informent qu’Éric Benton et Paul Théry ont été fusillés à Hénin-Liétard, parce qu’il fut prouvé que c’étaient des militaires cachés à l’arrière du front.

Les habitants qui recueillent des soldats, leur procurent des vêtements (suivent plusieurs alinéas) seront également fusillés.

Les intendants me réclament le complément de la contribution de guerre, sous menace de reprendre les otages. Je verse le complément de la somme recueillie, soit 15 000 F. Je leur propose de compléter la somme avec des valeurs, des titres.