Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/165

Cette page a été validée par deux contributeurs.


courte pause, l’officier, la figure souriante, poursuit : « Cela prouve qu’en France, comme dans tous les pays, il se trouve des hommes qui remettent toujours au lendemain l’exécution de choses, même urgentes, qu’ils sont décidés à faire. Je me permets de leur suggérer, que l’autorité allemande, prenant fait et cause pour les populations, a déjà envisagé les mesures qui s’imposent en pareille circonstance.

Vous allez venir consacrer par votre signature les conventions que vous avez adoptées.

À l’appel de la Commune d’un centre de ravitaillement, tous les maires de ce groupement avanceront. »

L’officier ne donne pas lecture de l’engagement qu’il propose de signer.

Le défilé commence, et les maires signent.