Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/158

Cette page a été validée par deux contributeurs.


le printemps 1916.


J’apprends que l’on vient de dénoncer Berthe Sergeant, femme Pigache, dont le mari a été expédié en Allemagne dernièrement. Il parait que cette dame a encore deux bouteilles de champagne cachées dans la pièce que’elle habite. Je pars aussitot la prévenir. Elle est tres surprise, demande qui l’a denoncée, comment on peut savoir ça.

Elle me fait voir la cachette, elle m’explique qu’au milieu de ce mur il y avait une petite niche, elle y a placé les deux bouteilles, son mari a bourré le creux avec du platre, il a ajusté au niveau du mur une planche épaisse bien calée contre le platre pour éviter toute résonnance. Tous deux eurent vite retapissé la chambre d’un nouveau papier. Ils ⁁furent quelques jours sans loger de soldats, le papier