Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/106

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ponney et une carriole pour contrôler, dans les communes du centre de Croisilles, le fonctionnement du ravitaillement. Je dispose d’un laissez-passer pour toutes communes, valable pour un mois, avec promesse de renouvellement. »

Le commandant me fait répondre que je conserverai ces six chevaux. Je dois les désigner et les loger chez moi ainsi que le ponney. Je dois faire conduire immédiatement tous les autres chevaux (une vingtaine) à la ferme de Milon. Ces chevaux doivent être garnis de leurs harnais.

À la sucrerie, le lendemain à six heures, deux officiers assistent à l’appel des hommes convoqués pour travailler.

Le lieutenant Nimann est chargé de la direction de la culture. Il a comme aide un sous-lieutenant, son ami. Durant près de vingt mois, ils vont être les