Ouvrir le menu principal

Page:Calvat - Vie de Mélanie, bergère de la Salette.djvu/132

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
72
VIE DE MÉLANIE

foi vraie, persuasive, forte, inébranlable en un seul Dieu incréé, éternel, et en Jésus-Christ-Dieu et homme ; en la très-sainte Trinité des Divines Personnes dans une seule Essence, etc. Et autres véritées révélées. Il m’enseignait que les œuvres procèdent de la foi, qu’avec la foi viennent les œuvres et qu’il n’y a que les œuvres de la foi, produites par la foi, qui donnent la justification ; que la foi en Jésus-Christ nous a été donnée, semée dans le Saint baptême ; que notre foi doit être entière et ferme ; que la racine inébranlable de notre foi est en Dieu, Vérité infaillible ; que par tous les efforts de notre raison humaine et surhumaine, nous n’arriverons jamais à comprendre Dieu et ce qu’est Dieu ; que Dieu le Père est éternel, immense, tout puissant, infiniment bon ; qu’il sait, qu’il peut tout, etc. Le Fils aussi… le Saint-Esprit aussi… et que bien qu’il en soit ainsi, il n’y a pas trois éternels, trois tout-puissants, trois infinis, trois immenses : c’est la Trinité. Je ne puis expliquer bien des choses que je laisse aux lettrés et plus encore à l’humble foi. La voix claire, persuasive et suave qui m’instruisait me faisait aussi de douces admonitions. Les premières fois que je gardais les brebis de mon maître, je croyais que