Page:Calderón - Théâtre, trad. Hinard, tome II.djvu/231

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

AIMER APRÈS LA MORT,
ou
LE SIÈGE DE L’ALPUJARRA.

PERSONNAGES
don alvar tuzani.
doña isabelle tuzani, sa sœur.
don juan malec, vieillard.
doña clara malec, sa fille.
don juan de mendoce.
don fernand de valor.
don juan d’autriche.
don lope de figueroa.
don alonzo de zuñiga.
alcouzcouz[1], More.
cadi, vieux More.
béatrix, suivante.
inès, suivante.
garcès, soldat.
La scène se passe d’abord à Grenade, et ensuite dans l’Alpujarra[2].



JOURNÉE PREMIÈRE.


Scène I.

Une chambre chez Cadi.
CADI, ALCOUZCOUZ, Hommes et Femmes morisques[3].

cadi.

Les portes sont fermées ?


alcouzcouz.

Oui, les portes être bien fermées.


cadi.

Que personne n’entre sans prononcer le mot convenu, et continuons notre fête. Célébrons, selon la coutume de nos ancêtres, notre saint jour, notre saint vendredi, sans que ces chrétiens, au milieu desquels nous vivons maintenant comme de misérables prisonniers, puissent nous imputer à crime nos cérémonies.


tous.

Ainsi soit fait.


alcouzcouz.

Si moi entrer en danse, moi me briser les os à force de sauter.

  1. Le couzcouz est la nourriture habituelle des peuples barbaresques. Ce mot désigne des pâtes de différente espèce. Les Espagnols l’écrivent cuzcuz ou al-cuzcuz avec l’article arabe.
  2. L’Alpujarra est une chaîne de montagnes située dans le royaume de Grenade.
  3. On appelle Morisques les Mores demeurés en Espagne après la conquête des Espagnols, et pour la plupart devenus chrétiens par suite des persécutions qu’ils avaient éprouvées. Ils furent bannis d’Espagne par Philippe III, au commenacement du dix-septième siècle.