Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/372

Cette page a été validée par deux contributeurs.


20. Mitra, le maître du monde, entra dans l’anus qui s’était ouvert, avec l’organe excrétoire qui est une portion de sa substance, et à l’aide duquel l’homme se débarrasse de ses excréments.

21. Indra, le chef du ciel, entra dans ses mains qui s’étaient ouvertes, avec l’activité qui est une portion de sa substance, et à l’aide de laquelle l’homme se procure le moyen de vivre.

22. Vichṇu, le maître du monde, entra dans ses pieds qui s’étaient ouverts, avec la marche qui est une portion de sa substance, et par laquelle l’homme parvient au point auquel il veut atteindre.

23. Son intelligence s’ouvrit, et le maître de la parole y entra pour s’y placer, avec la connaissance qui est une portion de sa substance, et à l’aide de laquelle l’homme atteint ce qui doit être connu.

24. Son cœur s’ouvrit, et Tchandramas (la lune) y entra pour s’y placer, avec le sentiment qui est une portion de sa substance, et à l’aide duquel l’homme connaît les diverses modifications [de la volonté, du doute, etc.].

25. Sa personnalité s’ouvrit, et Abhimâna (Rudra) y entra pour s’y placer, avec la conscience qui est une portion de sa substance, et à l’aide de laquelle l’homme a le sentiment de l’action.

26. Sa pure essence s’ouvrit, et Mahat (Brahmâ) y entra pour s’y placer, avec l’esprit qui est une portion de sa substance, et à l’aide duquel l’homme obtient la science parfaite.

27. Le ciel occupa sa tête, la terre ses pieds, l’atmosphère son nombril ; c’est dans ces trois régions que se trouvent les Suras et les autres êtres, qui sont produits par les modifications des qualités.

28. À cause de la qualité de la Bonté qui domine en eux, les Dêvas obtinrent le ciel ; à cause de la qualité de la Passion qui est leur nature, les hommes et les êtres qui leur sont subordonnés eurent la terre [pour demeure].

29. Les troupes des serviteurs de Rudra, à cause de leur nature, qui est celle de la troisième qualité (les Ténèbres), eurent pour habitation l’atmosphère, qui est le nombril de Bhagavat, entre le ciel et la terre.