Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/340

Cette page a été validée par deux contributeurs.


s’ouvrit ; et le souffle expiré y parut, puis Mrĭtyu, puis la séparation (la mort) en qui résident [le Dieu de l’organe et le sens].

29. Il voulut boire et manger : et le ventre avec les veines et les entrailles prit naissance ; les fleuves et les océans s’y placèrent avec l’alimentation et la nutrition dans lesquelles résident [le Dieu de chacun de ces organes et le sens].

30. Il voulut méditer sur sa Mâyâ : et le cœur s’ouvrit ; puis le sentiment y parut, puis Tchandra (la lune), avec la volonté et le désir.

31. Les sept substances dont se compose le corps, savoir, l’épiderme, la peau, la chair, le sang, le suc de la chair, la moelle, les os, sont formées de la terre, de l’eau et du feu ; le souffle de vie l’est de l’éther, de l’eau et du vent.

32. Les sens sont formés des attributs élémentaires ; les attributs élémentaires eux-mêmes dérivent du principe des éléments ; le cœur est l’essence de toutes les transformations ; l’intelligence a pour forme la connaissance distincte.

33. Ce que je viens de te décrire, c’est la forme solide de Bhagavat, laquelle est entourée, à l’extérieur, par les huit enveloppes de la terre et des autres principes.

34. Mais il est une autre forme distincte de celle-là, essentiellement subtile, insaisissable aux sens, privée d’attributs, sans commencement, ni milieu, ni fin, permanente, qui échappe à l’intelligence et au langage.

35. De ces deux formes de Bhagavat que je viens de te décrire, les sages n’admettent pas plus l’une que l’autre [comme réellement existantes], parce qu’elles sont toutes deux l’œuvre de Mâyâ.

36. Sous la forme de Brahmâ, Bhagavat, doué des attributs du nom et de ce qui doit être nommé, donne naissance aux noms aux formes et aux actions, supérieur et réellement étranger à l’action, quoiqu’il s’y livre [en apparence].

37. C’est ainsi qu’il crée séparément les Pradjâpatis, les Manus, les Dêvas, les Rĭchis, les troupes des Pitrĭs, les Siddhas, les Tchâraņas, les Gandharvas, les Vidyâdharas, les Asuras et les Guhyakas,