Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chrétienté ; et j’ai pris une pierre que je lui ai jetée dans la gueule, en faisant tout mon possible pour la lui enfoncer dans la gorge. À la fin, un sot de domestique est venu avec une lanterne, en criant : « Tiens bon, Skulker, tiens bon ! » Mais il a été forcé de changer de ton quand il a vu le jeu de Skulker. Le chien était étouffé ; son énorme langue rouge pendait longue d’un demi-pied en dehors de sa gueule et ses lèvres écumaient d’une bave de sang. L’homme a relevé Cathy. Elle était malade : non de peur, j’en suis certain, mais de souffrance. Il l’a emportée dans la maison et je les ai suivis, grognant des exécrations et des menaces de vengeance. « Eh ! bien ! Robert, quelle prise ? criait Linton à l’entrée. — Skulker a attrapé une petite fille, monsieur ; et voici un garçon, dit-il en m’empoignant, qui a l’air d’un méchant vagabond ! Sans doute que les voleurs voulaient les faire passer par la fenêtre, afin qu’ils ouvrent la porte au reste de la clique, quand tout le monde serait endormi, pour qu’ils puissent nous assassiner à leur aise. Taisez-vous, vous, petit voleur mal embouché, vous irez aux galères pour ce coup-là ; M. Linton, ne lâchez pas votre fusil. — Non, non, Robert, dit le vieux fou, les canailles ont su que j’ai touché mes rentes hier ; ils ont pensé qu’ils auraient proprement leur affaire. Entrez, je vais leur arranger une réception. Tiens, John, attache la chaîne. Jenny, donnez un peu d’eau à Skulker. Venir provoquer un magistrat dans sa forteresse, et un dimanche encore ! Où s’arrêtera leur insolence ? Oh ma chère Marie, regardez un peu ! N’ayez pas peur, ce n’est qu’un petit garçon : il est vrai que le diable ricane ouvertement sur sa figure ; ne serait-ce pas rendre service à la contrée que de le pendre tout de suite avant qu’il ne puisse montrer sa nature dans ses actes comme il le fait dans sa mine ? » Il m’attira sous le chandelier et Madame Linton mit ses lunettes sur son nez et leva ses