Ouvrir le menu principal

Page:Bourdon - En écoutant Tolstoï.djvu/293

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ment le plus exact de la volonté de Celui qui les a envoyés en ce monde et qui mettent toutes leurs forces à réaliser cet accomplissement. Seuls, ces hommes, en accomplissant en leur âme le royaume de Dieu, établiront, sans prétendre directement à ce but, ce royaume extérieur de Dieu que désire chaque âme humaine. Le salut viendra par cette voie et par aucune autre. C’est pourquoi ce que font maintenant ceux qui, dirigeant les hommes, leur inspirent les superstitions religieuses et patriotiques, les excitent à la haine et au meurtre de leurs semblables, ou ceux qui, pour délivrer les hommes de l’asservissement et de l’oppression, les sollicitent aux transformations extérieures violentes, ou ceux qui pensent que l’acquisition de plusieurs sciences, la plupart inutiles, amènera les hommes à la vie bonne, tout cela détourne les hommes de ce qui leur est nécessaire et ne fait que les éloigner de la possibilité du salut.

Le mal dont souffrent les hommes du monde chrétien vient de ce qu’ils sont provisoirement privés de religion. Les uns, convaincus de l’incompatibilité de la religion existante et du