Ouvrir le menu principal

Page:Bourdon - En écoutant Tolstoï.djvu/257

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Boers et la guerre actuelle avec les Japonais, qui, à chaque moment, peut se transformer en carnage général, l’ont prouvé indiscutablement. Tous les raisonnements antimilitaristes n’aideront pas plus à la disparition de la guerre que le raisonnement le plus éloquent, le plus persuasif adressé à des chiens qui se battent pour les convaincre qu’il est plus avantageux pour eux de se partager le morceau de viande, objet de la bataille, que de perdre le morceau que prendra en passant un chien quelconque, sans prendre part au combat.

Nous courons à l’abîme, nous ne pouvons nous arrêter et y tombons.

Chaque homme raisonnable qui réfléchit à la situation dans laquelle se trouve maintenant l’humanité, et à celle vers laquelle elle marche inévitablement, doit voir que cette situation est sans issue, qu’on ne peut inventer aucune institution, aucun établissement qui nous sauvera de la perte à laquelle nous courons inévitablement.

Sans même parler du danger économique insoluble, et qui se complique de plus en plus, les rapports mutuels des États qui s’arment les