Ouvrir le menu principal

Page:Bourdon - En écoutant Tolstoï.djvu/216

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Mais c’est ici votre heure et la puissance des ténèbres.
(Saint Luc, xxii. 53.)


I


Mais ce sont vos iniquités qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, et ce sont vos péchés qui ont fait qu’il a caché sa face de vous, pour ne plus vous écouter.

Car vos mains sont souillées de sang et vos doigts d’iniquités ; vos lèvres ont proféré le mensonge, et votre langue a dit des choses perverses.

Il n’y a personne qui crie pour la justice et il n’y a personne qui juge pour la vérité ; on se fie en des choses de néant, et on dit des choses vaines ; on conçoit le travail, et on enfante le tourment.

Leurs ouvrages sont des ouvrages d’iniquité et leurs mains font des actions de violence.