Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/84

Cette page a été validée par deux contributeurs.


le sont. Dans son dernier ouvrage, écrit en 1890, il dit : « J’ai cessé de repousser l’opinion d’après laquelle cette dernière limite (1500 avant Jésus-Christ) pourrait être reculée. Si les Gâthâs sont antérieures au culte de Mithra… on ne peut pas dire à quelle époque elles peuvent remonter. La conclusion de la critique est qu’il faut s’abstenir des hypothèses qui fixeraient trop exactement l’âge de ces œuvres[1]. »

Nous arrivons alors à l’opinion soutenue par le savant allemand, le docteur Haug, qui réclame une ancienneté plus grande, s’appuyant sur la destruction de la bibliothèque de Persépolis par Alexandre, en 329 avant Jésus-Christ. Il invoque cet argument que le fait d’avoir pu constituer une aussi vaste bibliothèque, réunir une aussi énorme littérature, obligea admettre une plus haute antiquité, ne fût-ce que pour donner le temps nécessaire à la rédaction et au rassemblement des livres. La rédaction fut terminée, à ce qu’il estime, vers 400 avant Jésus-Christ. Il n’est pas possible, dit le cri-

  1. A study of five Zarathustrian (Zoroastriân), Gâthâs, avec traduction en Pahlavi, texte sanscrit de Naryosangh, texte persan traduit et accompagné d’un commentaire. Introduction, pp. XIX, XX.