Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/54

Cette page a été validée par deux contributeurs.


rences extérieures, mais la science qui jaillit de l’étude de la vie intérieure, c’est-à-dire l’esprit, dont les phénomènes extérieurs sont les expressions. Vous avez là la différence fondamentale entre la science physique et la science occulte. L’une envisage l’apparence extérieure, l’autre considère la vie qui se manifeste à travers la forme. Ainsi basé sur les faits du monde invisible, l’enseignement tout entier de la seconde est l’expression de la nature invisible de la nature, non pas en tant que composée de matière et d’énergie, mais en tant que peuplée de vivantes intelligences, non pas en tant que matière « aveugle » ou « morte » et force inconsciente, mais en tant que constituée par de vivantes consciences, s’exprimant à travers la matière et l’énergie. Leur vie est proprement l’énergie, la conscience constituant l’essence de la vie ; les formes sont de la matière voilant la vie, de la matière façonnée par la conscience vivante qui est en elle. C’est sur cette vérité profonde, — à savoir qu’il n’y a rien dans l’Univers qui ne soit vivant, et que toutes les formes sont des expressions, en matière plus dense ou plus subtile, des pensées d’intelligences vivantes — que le culte exotérique de l’Hindouisme est