Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/440

Cette page a été validée par deux contributeurs.


de l’autre côté sept couleurs apparaîtront. Prenez une vérité spirituelle et faites-la passer à travers le prisme de l’intellect humain et la vérité, blanche en son unité, brillera de sept couleurs différentes. Cela est nécessaire parce qu’il faut que l’intelligence de l’homme soit développée ; son intellect doit grandir ; il grandit par l’effort et la lutte, il grandit en provoquant, et questionnant, il grandit dans le combat et la guerre. Mais au-dessus de l’intellect est Bouddhi, la Pure Raison, qui voit l’unité où Manas voit la division — et encore au-dessus est l’Esprit qui est le même chez tous et qui, réalisé, constitue le sentiment de l’unité humaine.

Au moment de la fondation de la Société théosophique, un centre — ou ce qu’on peut appeler un noyau — se constitua. Qu’est-ce qu’un noyau ? Un noyau est le point d’accroissement, ou plutôt le centre d’accroissement où, dans une cellule, toutes les forces vitales sont concentrées et d’où elles irradient. Prenez une cellule telle que la science l’envisage et les savants vous parleront de la croissance de la cellule : son organisation, sa multiplication dépendent d’un point imperceptible, visible a un fort grossissement du micro-