Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/439

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tion d’amour fraternel avec elle, nous savons qu’elle ne sera pas basée sur l’antagonisme des races, mais sur leur union, sur l’amour des unes pour les autres. Elle ne connaîtra ni proscrit, ni étranger ; tous seront inclus dans l’amour universel et la civilisation qui en naîtra sera celle de la Fraternité, celle qui verra les hommes s’aimer les uns les autres et adorer, sous diverses formes, l’Uh, l’Indivisible. Car, à dire vrai, la Sagesse Divine est pareille au soleil qui brille dans les Cieux : de même qu’il éclaire toutes les parties de la terre, qu’il rayonne jusque dans le petit enclos que possède tout homme, quelle que soit la hauteur des murs construits alentour (car le soleil est placé plus haut que tout), de même la Sagesse Divine rayonne dans toutes les religions ; et bien que l’homme puisse élever des barrières, le soleil de la Sagesse Divine est placé plus haut que toutes ces barrières et il rayonne sur le visage de tout homme, l’illumine, si bien qu’à la fin les hommes comprendront que le soleil est un.

Si vous voyez tant de religions, c’est qu’il est nécessaire que Manas, l’esprit, grandisse et se développe. Prenez un rayon de lumière solaire et faites-le passer à travers un prisme :