Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/435

Cette page a été validée par deux contributeurs.


étaient des croyants, tous ceux qui restaient en dehors étaient des incroyants. Le nouveau message n’ouvre pas d’enceinte nouvelle, ne fonde pas de religion nouvelle, n’établit pas de séparation entre les hommes ; il déclare que toute religion est donnée par Dieu et renferme tout ce qui est nécessaire à ceux qui la suivent. Il commande à l’Hindou de rester Hindou, mais de laisser là son formalisme, son orgueil et l’opinion qu’il a d’appartenir à une religion au-dessus des autres religions du monde et de posséder une science spéciale refusée aux autres. Le même message commande au Parsî de se souvenir que sa religion lui a été donnée par un prophète divin, mais qu’en suivant ce prophète, doit honorer ceux des autres. La Sagesse Divine dit au Chrétien : Ne pensez pas que votre foi soit l’unique, elle est tout ce dont vous avez besoin ; creusez-en la surface, comprenez-en la philosophie, rappelez-vous son mysticisme et ne soyez pas uniquement attaché au formalisme extérieur, qui a été imposé par l’ignorance, non par la science. Le message de la Sagesse Divine dit au Musulman : Comment se fait-il que vous appeliez incroyants les hommes attachés à d’autres fois, lorsque