Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/387

Cette page a été validée par deux contributeurs.


riture soit impure ? demanda Rai Bhag, courroucé.

« Nânak prit, dans une main, la nourriture de Rai Bhag, dans l’autre celle préparée par Lâlu et les pressa toutes deux : des aliments de Rai Bhag des gouttes de sang s'écoulèrent, tandis que ceux de Lâlu laissaient filtrer le lait[1]. »

Voilà de quelle manière le Gourou Nânak enseignait, sa leçon portant toujours sur la réalité et mettant à nu l’apparence. Était-il Hindou ? était-il Musulman ? On se dispute pour savoir ce qu’il était, car il était au-dessus des distinctions de croyance extérieure, il aimait tous les hommes et ne se donnait aucun titre. Lorsqu’il mourut, après soixante-dix ans d’une noble vie et d’un enseignement sans prix, ses disciples se disputèrent sur la question de savoir à quelle religion il appartenait réellement ; fallait-il le brûler comme un Hindou, ou l’enterrer comme un Musulman ? Tandis qu’ils se disputaient, quelqu’un souleva le linceul qui recouvrait le cadavre ; le corps avait disparu, il ne fut donc ni brûlé, ni enterré.

  1. Life of Gourou Nânak.