Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/37

Cette page a été validée par deux contributeurs.


tous partiellement manifestés, ceux de Sat aussi bien que ceux de Chit et d’Ananda, en attendant qu’à la fin de son évolution, ces trois attributs soient parfaitement développés en lui. C’est alors que l’homme est Brahman, qu’il est devenu lui-même un Brahman.

Tout cela est le résultat du travail accompli par le cours très lent de l’évolution, naissance après naissance, mort après mort ; il faut l’œuvre de cette roue des naissances et des morts qui tourne incessamment dans les trois mondes. Le monde inférieur, celui de notre conscience à l’état de veille, c’est Bhûrloka ; c’est là que l’homme est enfanté dans son corps physique, là qu’il acquiert son expérience en entrant en contact avec des objets matériels ; puis, par le portail de la mort, l’homme passe dans le monde suivant, Bhûvarloka et là, par l’intermédiaire d’un corps en harmonie avec le nouveau séjour, il met à profit une partie de l’expérience acquise sur terre ; enfin, revêtu d’un troisième corps, il s’élève à Svargaloka ; il y recueille les fruits non seulement de sa dernière, mais de ses autres expériences terrestres[1]. De Svarga-

  1. Cette terre, le monde astral, le devachan.