Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/234

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dant sur les plus cultivés ; car la conception de Dieu et de la nature qui satisfait l’esprit de l’enfant, ou d’hommes sans aucune culture ni instruction, sera toujours une conception qui répugnera à l’esprit du philosophe dont les facultés plus étendues et la réflexion plus profonde demandent quelque chose de plus que ce qui suffit aux facultés rudimentaires des autres. Et, de la sorte, le christianisme s’est trouvé affaibli, le scepticisme s’est largement développé et nous trouvons des hommes qui écartent le Christianisme tout entier parce que l’exposé qu’on leur en fait est complètement indigne de l’assentiment de la raison et qu’il contredit les faits les plus élémentaires de la science.

Hâtons-nous maintenant de suivre l’évolution religieuse du peuple hébreu afin de pouvoir comprendre la place qu’y vient occuper le Fondateur du Christianisme, la conception de Dieu qui était courante de son temps, ainsi que les changements que cette conception a subis. Dans les premiers livres des Écritures hébraïques, nous trouvons une conception très étroite de Dieu et les idées qui sont exprimées, quelque exactes qu’elles puissent être quant aux dieux inférieurs (d’une individua-