Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/232

Cette page a été validée par deux contributeurs.


mystérieuse et cachée ». Les histoires sont la « chair », elles sont très utiles aux simples et aux ignorants, mais souvent des absurdités y sont introduites afin de montrer qu’il y a un sens caché, et les Évangiles « ne contiennent pas d’un bout à l’autre une histoire authentique des événements, lesquels s’enchaînent, il est vrai, selon la lettre, mais ne se sont pas réellement produits ». — « Les Évangiles eux-mêmes sont pleins de récits du même genre, par exemple le diable conduisant Jésus au sommet d’une haute montagne… et le lecteur attentif pourra noter dans les Évangiles une quantité innombrable de passages comme celui-ci, de sorte qu’il se convaincra que, dans les histoires qui sont rapportées littéralement, se trouvent insérées des circonstances qui ne se sont pas présentées[1]. » Quelques indications nous sont fournies par différents Pères au sujet de leur méthode d’interpréter l’Écriture ; il est évident qu’il existait un système très complet et qu’une des clefs, du moins, était numérique. Mais nous n’avons pas le temps de nous engager dans cet attrayant sentier. C’est assez, pour le but

  1. De Principis, VI, i.