Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/220

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Jésus, de sa vie ultérieure, de sa descente dans les enfers, de son action dans le monde invisible : toute une masse d’écrits, dont beaucoup sont des plus intéressants en ce qu’ils nous montrent la littérature du Christianisme primitif, intéressants et instructifs aussi pour l’érudit qui doit les étudier s’il veut connaître ce que j’appellerai le milieu intellectuel de l’Église primitive. Ces écrits ne sont jamais compris dans le livre qu’on appelle la Bible ; ils forment une masse littéraire importante et fournissent un grand nombre de documents qu’on doit lire pour peu qu’on désire comprendre le Christianisme primitif.

Enfin, nous avons une immense littérature fournie par les Pères, les évêques, les prédicateurs de l’Église naissante et qui s’étend de la seconde moitié du deuxième siècle, à travers les troisième, quatrième et cinquième siècles, — autre masse littéraire volumineuse dont il faut avoir connaissance pour être capable d’émettre une opinion sur la doctrine chrétienne, ou d’enseigner, d’exposer même le Christianisme. Cette littérature est l’œuvre d’hommes des plus instruits, dont un grand nombre ont été canonisés plus tard par