Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/217

Cette page a été validée par deux contributeurs.


grecque, ni de la part des Catholiques romains ou des Protestants. Tous également acceptent sans conteste certains livres qui sont groupés ensemble sous les noms d’Ancien et Nouveau Testament, forment par leur réunion la Bible et sont regardés comme contenant la révélation divine, tandis que tout ce qui y est contraire est tenu pour hérétique. L’Ancien Testament, le fragment le plus ancien de ces Écritures canoniques, consiste en un grand nombre de livres différents, dont beaucoup sont historiques, transmis par les juifs ou le peuple hébreu. La rédaction de ces livres représente une longue période de temps et la suite en est marquée par un progrès très distinct : au début, un état de choses comparativement barbare, où la religion était étroite, prescrivait des sacrifices d’un caractère particulièrement sanguinaire, puis le progrès va croissant jusqu’à l’époque où le peuple hébreu, ayant pris contact avec d’autres civilisations, en particulier avec celles qui étaient pénétrées de la religion zoroastrienne, introduit dans sa propre croyance une conception plus noble et plus grande de l’Être divin, celle-là même que vous trouvez exposée dans les livres des prophètes ; ces derniers renferment des pas-