Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/100

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
87
RÈGLES DE MARCHE DES SKIEURS.

laire ait fait fondre la neige et favorisé la production des avalanches.


Un chef skieur doit posséder des notions sur les signes ou les pronostics du temps. Il n’ignorera pas que les brouillards de vallée le matin, par un temps froid, annoncent presque toujours le beau temps sur les hauteurs pendant le jour, et, par suite, de bonnes conditions de marche.

Il connaîtra les vents dominants de la région et leur influence sur l’état atmosphérique.

L’état de la neige varie beaucoup en 24 heures. À partir du mois de mars et surtout en avril et en mai, c’est, le matin, de la neige durcie sur laquelle le ski tient à peine ; à midi, de la neige humide ou « bouillie » et collante, et, dans les thalwegs, des conglomérats de neige très dure provenant des avalanches de fonds.