Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/48

Cette page a été validée par deux contributeurs.


On voit par ces exemples que, si l’on se proposait d’utiliser ces charmants arpèges des Violes d’amour, les tons de Ré, de Sol, de La, de Fa dièze ou de Si naturel, sont ceux qui permettraient de les placer le plus souvent. Comme ces trois accords ne suffiraient pas sans doute pour accompagner sans interruption un chant un peu modulé il n’y aurait aucune raison pour ne pas avoir une partie des Violes d’amour accordées d’une autre manière ; en Ut par exemple, ou en Ré bémol, selon les accords dont le compositeur aurait besoin pour son morceau. Le charme extrême de ces harmoniques en arpèges sur les cordes à vide mérite bien qu’on prenne tous les moyens possibles pour en tirer parti.

La viole d’amour a un timbre faible et doux ; elle a quelque chose de Séraphique qui tient à la fois de l’alto et des sons harmoniques du violon. Elle convient surtout au style lié, au mélodies rêveuses, à l’expression des sentiments extatiques et religieux. Mr Meyerbeer l’a placée avec bonheur dans la romance de Raoul au 1er acte des Huguenots.


\version "2.14.0"

\header {
  dedication = "N° 9"
  title = "LES HUGUENOTS."
  composer = "MEYERBEER."
  % Supprimer le pied de page par défaut
  tagline = ##f
}

\layout {
  indent = 26\mm
  short-indent = 5 \mm
  \context {
    \Score
    \remove "Bar_number_engraver"
  }
}

global = {
  \key d \major
  \time 4/4
  \tempo "Andante."
  \override Rest #'style = #'classical
}

viola = \relative c' {
  \global
  <d fis>2 <a d>4 <fis a>
  <a d> <d fis> <fis a> \clef treble <a d>
  <d, fis'>1~ <d fis'>2. r4
  R1\fermataMarkup R1
  
  r2\fermata r8 \clef alto d,16(^"En tirant." fis a d fis a)
  d1~ d2~ d16 d,,(fis a d fis a d)
  fis1~ fis2. r4 
  R1\fermataMarkup R1
  
  r4 <fis,, d'>8[(^"En tirant." <a e'> <d fis>) \clef treble <fis a>( <fis d'> <a e'>])
  <d fis>4.\(  g16 fis e fis d^4 \clef alto a^0 fis  d a fis
  d8 fis16 a d fis a \clef treble d fis4-> a,->\)
  \clef alto \times 4/6 { a,8[^"Sons harmoniques." cis e cis a b] } \times 4/6 { a8[ cis e^\markup {\italic Riten.} cis a b] }
  a1~\<a2\!\>~a4\!
  \bar "|."
}

tenorVoice = \relative c' {
  \global
  \dynamicUp
  \autoBeamOff
  R1*4
  r4\fermata d^"Recit." r cis!8. d16
  a2 fis4. g8
  
  a4 r r2\fermata
  R1*4
  r2\fermata d4..^"Recit." e!16
  fis!2 cis!4. d8
  
  a4 r r2 R1*4 r2 r4
  \bar "|."
}

verse = \lyricmode {
  Ah quel spec -- tacle en -- chan -- teur
  Vient s’of -- frir à mes yeux.
}

cello = \relative c {
  \global
  R1*4 R1\fermataMarkup R
  R1\fermataMarkup R1*4 R1\fermataMarkup 
  R1*6 r2 r4
  \bar "|."
}

contrabass = \relative c {
  \global
  R1*4 R1\fermataMarkup R
  R1\fermataMarkup R1*4 R1\fermataMarkup 
  R1*6 r2 r4
  \bar "|."
}

violaPart = \new Staff \with {
  instrumentName = "VIOLE D’AMOUR."
  shortInstrumentName = "V. d’A."
  midiInstrument = "viola"
} { \clef alto \viola }

tenorVoicePart = \new Staff \with {
  instrumentName = "RAOUL."
  shortInstrumentName = "R."
  midiInstrument = "trumpet"
} { \clef tenor \tenorVoice }
\addlyrics { \verse }

celloPart = \new Staff \with {
  instrumentName = "VIOLONCELLE."
  shortInstrumentName = "Vlc."
  midiInstrument = "cello"
} { \clef bass \cello }

contrabassPart = \new Staff \with {
  instrumentName = "C-BASSO."
  shortInstrumentName = "Cb."
  midiInstrument = "contrabass"
} { \clef bass \contrabass }

\score {
  <<
    \violaPart
    \tenorVoicePart
    \celloPart
    \contrabassPart
  >>
  \layout { }
  \midi {
    \context {
      \Score
      tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 92 4)
    }
  }
}

Mais c’est là un effet de solo ; quel ne serait pas dans un andante celui d’une masse de Violes d’amour chantant une belle prière à plusieurs parties, ou accompagnant de leurs harmonies soutenues un chant d’altos, ou de violoncelles, ou de cor anglais, ou de cor, ou de flûte dans le médium, mêlé à des arpèges de harpes !!! Il serait vraiment bien dommage de laisser se perdre ce précieux instrument, dont tous les violonistes pourraient jouer après quelques semaines d’études.