Ouvrir le menu principal

Page:Benserade - La Mort d’Achille et la dispute des armes.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
74
LA MORT D’ACHILLE.


Ajax.

Perdons-nous pour jamais un ſi rare threſor ?
Que nous ſert ſans ce bras le conſeil de Neſtor ?
Meſchans, qui violez au meſpris du tonnerre,
Et les loix de la paix, & les loix de la guerre,
Ce bras juſqu’aux enfers vous ira pourſuivant,
Achille n’eſt pas mort puis qu’Ajax eſt vivant :
Souvenez-vous qu’Ajax eſt le vangeur d’Achille,
Que bien-toſt de ſa cendre il en renaiſtra mille,
Les Dieux, vos protecteurs, vous verront trébucher,
Et voſtre ville un jour ſera voſtre bucher.
Mais que veut ce Gregeois ?



Scène ſeptieſme

ULISSE, AJAX, ACHILLE mort, un SOLDAT.



SOLDAT voyant Achille mort.

Mais que veut ce Grégeois ? Funeſtes aventures !
Je vois ce qu’ont predit tant de triſtes augures,
Le camp ſans les ſçavoir commence à s’attriſter,
Et Briſeide vient de ſe precipiter.


Ulisse.

Chacun doit reſſentir la mort du grand Achille,
Le corps qui perd ce bras doit bien eſtre debile.