Ouvrir le menu principal

Page:Benserade - La Mort d’Achille et la dispute des armes.djvu/79

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
72
LA MORT D’ACHILLE.



Scène ſixieſme

AJAX, ULISSE, ACHILLE mourant.



Ajax.


Entrons effrontément ; c’eſt trop de patience,
Et je crains les effets d’une telle alliance.


Ulisse.

Nous ſommes ruinez s’il fait tout ce qu’il peut.

Il apperçoit Achille.

Ô Ciel !


Achille.

Ô Ciel ! Coulle, mon ſang, Polixene le veut.


Ulisse.

Que voy-je ? Achille meurt, ſon propre ſang le noye,
Sa mort eſt ton forfait, triſte, & perfide Troye.


Ajax.

Par quelle perfidie, ou par quelle valeur
Te voy-je, noſtre Amy, reduit à ce malheur ?


Achille.

Deux mots vous apprendront mon infortune extreme,
Mon amour vous trahit, & m’a trahy moi-meſme,